Bouteflika de nouveau aux invalides :

 

 

 

L'UN DES QUATRE CLICHÉS DU PRÉSIDENT ABDELAZIZ BOUTEFLIKA DANS UN SALON DES INVALIDES, LE MERCREDI 12 JUIN 2013

L'UN DES QUATRE CLICHÉS DU PRÉSIDENT ABDELAZIZ BOUTEFLIKA DANS UN SALON DES INVALIDES, LE MERCREDI 12 JUIN 2013

Des rumeurs persistantes bruissent à Alger qui évoquent une détérioration soudaine des conditions de santé de Bouteflika à un point tel qu’elles ont nécessité son rapatriement d’urgence, dans la soirée du dimanche 28 juillet, et en catimini en France.

Il faut dire que depuis le 16 juillet date de son retour en Algérie, il n’est plus réapparu en public et, comme à l’accoutumée, le black-out est de rigueur.

Le faite que dans la soirée, la télévision Algérienne, ENTV, ait insisté lourdement sur les « messages » de Bouteflika (le sont-ils réellement ?) au roi du Maroc, Mohamed VI et à la famille de Henri Alleg est un signe tangible que son clan rue dans les brancards face à l’impatience et aux coups de boutoir du DRS. C’est peut-être déjà panique à bord, et cela préfigure d’une période qui sera connotée par des démarches velléitaires (et mensongères, comme d’habitude) qui feront levier sur une communication minimaliste, « version brouillard », visant à meubler le vide réel au sein du sérail. Chimérique !

Si à ce jour, aucune image permettant de le situer réellement en Algérie n’a été diffusée, il n’est caché à personne que les images de sa supposée descente d’avion à l’aéroport militaire de Boufarik, le 16 juillet, diffusées par Ennahar TV étaient frelatées et datées : C’était le retour de Bouteflika de son hospitalisation aux Val-De-Grâce en 2005.

Il est à rappeler que, juste au lendemain de son retour, soit dans la matinée du mercredi 17 juillet, Le chef du centre de communication et de diffusion (CCD) du département du renseignement et de la sécurité (DRS), le colonel Fawzi a été limogé par le général Toufik, patron du DRS, pour des diverses raisons surtout ses relations avec la presse et le dossier de la publicité attribuée aux quotidiens de Hicham Abboud (Mon journal et Djaridati).

Pour le moment, si la signature de la loi de finance complémentaire 2013, qui n’est pas une obligation, n’a pas vu le jour, on apprend que le général Toufik s’oppose au mouvement partiel des walis, prévu initialement pour le mois du juin, et le remaniement gouvernemental comme souhaité par Sellal.

La question posée c’est comment le colonel Okba, qui a succédé à Fawzi, et le frère cadet du chef de l’Etat, Said Bouteflika, vont gérer la communication de l’état de santé du premier magistrat du pays cette fois et à la veille de l’élection présidentielle, où les clans se disputent la succession au moment où les scandales de corruptions à répétitions secouent toutes les institutions.

Wait and see !

DÉCLARATION

DÉCLARATION

Tout d’abord je remercie cette majorité absolue(98%) des habitants de notre village TIZIT, commune Illiltène, Tizi-Ouzou, qui compte 5000 habitants pour leur démarcation de l’action purement politique, villagiste et rancunière , entreprise par certains individus (environ 2% des habitants) qui ne représentent qu’aux même et nullement le village. L’occupation de l’APC, à majorité RCD cache autre chose puisque au  mandat précédant(RCD) notre village a bénéficié de 28% du budget  sur 12 villages de la commune avec le chef lieu (ce %  serait supérieur  sans les oppositions).

Ces individus ont manipulé certains habitants, profitant de leur naïveté, en leur faisant signer une pétition  et  fermer l’APC pour de fausses raisons .Ces décisions très graves ont été prises avant l’assemblée générale. Durant l’AG du village,  boudée par les habitants , tout débat contradictoire est proscrit ,sous prétexte que l’ordre du jour était préalablement fixé , laissant seul leur complices verser dans le mensonge,le dénigrement et les insultes gratuites contre l’exécutif communal, refusant toute structuration du village en comité ou association et déclarant qu’il n’y a que les fêtes et les enterrements qui doivent lier les habitants entre eux.

Parmi ces individus on trouve les mécontents du dernier recrutement, les gens  à qui on a refusé des intérêts personnels (certificats de vie, ciment, peinture, tuiles,,,,),des gens ayant des conflits avec le maire qui les a attaqués en justice ou déposé plainte contre eux ou qui ont reçu des mises en demeure à cause de leurs entraves à l’intérêt général et… bien sur et surtout les perdons aux dernières élections locales (RND,FLN, et certains militants FFS) qui n’ont pas encore digéré leur défaite et qui font tout pour perturber le travail de l’exécutif actuel.

Parmi les réalisations de l’actuel exécutif on note brièvement :

-          1-réalisation de 2800 ml d’assainissement (en cour car retardée par les oppositions) pour tout le village évitant ainsi la catastrophe écologique et des épidémies puisque les eau usée étaient à ciel ouvert dans les champs du village et depuis plus de 20 ans, chose que les précédents maires FFS, RND (de notre village) n’ont pas pu résolu ;

-          2  – réféction de l’école primaire : cantine, sanitaire, toiture, cour, mur de soutènement, logements et octroi d’ordinateurs ;

-          3 – goudronnage de la piste principale (3 km), deux fois et  aménagement de  caniveau, traversées de routes et gardes corps métalliques ;

-          4 – élargissement de la ceinture du village et son aménagent en gabions et murs de soutènements avec toutes les oppositions qui ont suivi et  causé du retard ;

-          5-réalisation de trois pistes pour les quartiers ;

-          6- réalisation de deux conduites en PHD pour l’eau potable, de plus de 1000 ml ;

-          7-réalisation de deux barrages (réservoirs) pour l’eau potable ;

-          8-octroi de matériaux pour réfection de TAJMAÄTH, cimetière et bétonnages des ruelles ;

-          9-aménagement du stade situé à la montagne et qui était impraticable auparavant ;

-          10-réparation de la piste agricole endommagée par les fortes intempéries ;

-          11-réfection de la polyclinique et octroi de médicaments et de mobilier ;

-          12-réfection du foyer de jeunes et de l’agence postale ;

-          12-ramassage de poubelles à travers tout le village ;

A tous ces éléments cités s’ajoutent les aides octroyées aux habitants de quartiers, comme le mur de soutènement du quartier de DAW LJAMAÂ et les projets qui démarreront dans quelques jours (goudronnage de la piste menant vers la polyclinique, mur de soutènement de l’école, aménagement de la ceinture du village, clôture pour la décharge de la montagne,,,

Et  aujourd’hui « on veut  cacher le soleil avec un tamis », La vérité et la réalité  sont concrètes et vérifiables. Nous invitons tous les citoyens à les constater sur le terrain.

Illiltene, le 9 juillet 2013.

Aimant nos villages, mais rejetant le villagisme.

MOUSSA DJELLAL, 

Ex président de l’association culturelle du village Tizit

Membre du comité du village 1994/1998

Scandale au Vatican : Neuf prélats du Vatican accusés de pédophilie.

Scandale au Vatican : Neuf prélats du Vatican accusés de pédophilie. dans Confidences topelement

Des prélats du Vatican ont été dénoncés pour pédophilie par un prêtre catholique.

Un prêtre a dénoncé un vaste réseau de prostitution impliquant des mineurs et des prélats du Vatican. Ces derniers auraient payé jusqu’à 500 euros pour s’offrir des jeunes garçons.

Le Vatican doit faire face à un nouveau scandale: selon le journal italien « Corriere della Sera », le prêtre Patrizio Poggi a dénoncé le 8 mars dernier à la police romaine un vaste réseau de prostitution impliquant des garçons mineurs et des religieux. Parmi ceux-ci des prélats de haut rang.

Le prêtre aurait révélé le nom de neuf prélats qui rencontraient régulièrement des jeunes prostitués à Rome, avec la complicité d’un ancien policier. Ça n’avait rien de spontané ou d’improvisé, selon Patrizio Poggi. Il s’agissait d’un service très bien organisé.

Selon ses dires, l’ex-carabiniere recrutait les jeunes garçons près de la gare Termini. Il travaillait conjointement avec le manager d’une petite agence d’acteurs et de mannequin et un autre homme qui semble être le comptable d’une paroisse.

Les rencontres entre les religieux et ces garçons, essentiellement d’Europe de l’Est, avaient lieu dans une église en banlieue romaine. Les prélats pouvaient débourser entre 150 et 500 euros pour les services des jeunes prostitués, selon Patrizio Poggi.

Tunisie: Le califat fait sa pub sauvage

Tunisie: Le califat fait sa pub sauvage dans International tunisie-islamistes

Tunisie: Le califat fait sa pub sauvage

Le parti islamiste radical Ettahrir organise ce samedi 22 juin, au Palais des Congrès de Tunis, un congrès sur le califat avec le double intitulé : « Le califat, le changement et la libération » et « Chute des empires et retour de l’Islam ». 

Outre le mailing classique pour annoncer ce congrès, le parti Ettahrir a lancé une campagne d’affichage urbain sauvage, en infraction totale de la réglementation en vigueur, comme on le voit sur cette photo, prise par notre fidèle lecteur Caro Couillet avec cette banderole accrochée sur un pont de la Route X à Tunis.

Cohn-Bendit poursuivi au pénal pour pédophilie

L’étau se resserre autour de celui qui racontait sans honte ses pratiques sexuelles avec des enfants en bas âge.

Cohn-Bendit poursuivi au pénal pour pédophilie dans Contributions cohn-bendit-3

Cohn-Bendit poursuivi au pénal pour pédophilie

Aujourd’hui Daniel Cohn-Bendit ne peut plus sortir ni à Berlin, ni en Pologne sans être rappelé à son passé avec son livre Le Grand Bazar. Le célèbre réalisateur polonais, Grzegors Braun, ayant tout récemment appris les dires et les allusions sexuelles de Daniel Cohn-Bendit envers les enfants a porté une plainte en Pologne pour pédophilie contre l’eurodéputé franco-allemand. A Berlin dans deux conférences, où Daniel Cohn-Bendit participait, un homme a interrompu le bon déroulement de ces dernières et montré du doigt Daniel Cohn-Bendit avant de dire « cet homme est un pédophile » avant de lire le passage incriminé du Grand Bazar ou d’interpeller l’assemblée sur le passé de l’eurodéputé.

Prix Theodor Heuss. Tout commence avec la remise du prix Theodor-Heuss à Daniel Cohn-Bendit, qui a bien eu lieu ce 20 avril. Ce prix, qui récompense une personnalité politique, est donné à des personnalités qui ont œuvré pour la société et la politique. Le président de la Cour constitutionnelle fédérale allemande, Andreas Voßkuhle,avait refusé de participer à la cérémonie et de remettre le prix à Daniel Cohn-Bendit car « le Président ne pouvait pas associer la Cour avec des écrits parlant de la sexualité entre les adultes et les enfants », avait, alors au mois de mars, expliqué son service de presse. De nombreuses personnalités politiques d’outre-Rhin trouvent des excuses pour cet homme politique issu de la génération des années 68 où « il faut comprendre que cette génération a un certain passé ». Mais le jour de la remise du prix à Daniel Cohn-Bendit, ce dernier a été accueilli par une foule en colère.Dénoncé en public. Juste avant de partir en déplacement en Pologne, Daniel Cohn-Bendit était l’invité de Médecins sans frontières le 25 avril à Berlin à la Mairie Rouge, qui se trouve juste à côté de la gare Alexanderplatz et de la tour de télévision avec sa grosse boule genre discothèque. Dans le public réuni dans une salle de la mairie de Berlin, un homme a pris la parole après avoir été autorisé à pouvoir poser des questions et à s’exprimer.

Seulement, l’homme a calmement demandé à l’organisateur de Médecins sans frontières qui se trouvait sur l’estrade à côté de Cohn-Bendit : « Comment est-ce possible que Médecins sans frontières invite un homme qui se décrit lui-même comme étant un violeur d’enfants et comment peut-on imaginer que Médecins sans Frontières soutienne la pédocriminalité humanitaire ? » L’organisateur, micro en mains, visiblement agacé, a riposté en disant qu’il connaissait parfaitement le passage du livre et que cette intervention était hors sujet et que « Cohn-Bendit est là car il défend une position des Verts et qu’il est député au Parlement européen ».Le 28 avril Daniel Cohn-Bendit était cette fois au Berliner Ensemble, dans le célèbre théâtre tenu par Bertold Brecht et Heiner Müller sous le régime de la RDA. Daniel Cohn-Bendit est sur une estrade avec des représentants du magazine Cicero. Cicero, qui présente des photos et des dessins toujours recherchés et colorés, est un magazine réputé pour son sérieux et son intellectualisme.

Un homme sort du public et monte sur l’estrade pour montrer du doigt l’écologiste et lire à haute voix le passage incriminé de son livre le Grand Bazar.Pologne. Le 26 avril Daniel Cohn-Bendit devait participer à un colloqueà l’université de Wroclaw. Cette fois le député franco-allemand doit s’esquiver et déclare qu’étant malade, il ne pouvait plus participer à la conférence. Ce dernier restera planqué dans son hôtel toute la journée. En Pologne, pays catholique supportant mal « les idées » venues de cette Union européenne qui s’attaque à la famille, l’enfant est sacré. Les manifestants polonais étaient venus pour casser du verre ce jour-là. Le réalisateur polonais, Grzegors Braun, connu pour avoir réalisé un film sur Lech Wałęsa montrant son implication avec la Stasi, a appris tout récemment que Daniel Cohn-Bendit avait évoqué son passé érotique et sexuel avec des enfants dans une émission télévisée. Grzegors Braun a sur le champ porté une plainte au pénal contre Daniel Cohn-Bendit pour pédophilie.Parti des Verts allemands.

La fondation Heinrich Böll, « mémoire des Verts » possède les archives sur le dossier du Grand Bazar écrit par Daniel Cohn-Bendit. Bien que l’eurodéputé s’efforce d’expliquer qu’il n’a pas donné des ordres pour interdire à des chercheurs ou des journalistes de faire des recherches sur son livre, la fondation du parti des Verts, basé dans le centre de la capitale allemande, explique qu’une demande expresse est arrivée aux archives en provenance du bureau de l’eurodéputé pour ne pas dévoiler le contenu des cartons. On apprend dans cet article de la presse allemande que ces archives sont interdites au public, aux chercheurs et journalistes pour une durée de soixante ans jusqu’en 2031. Daniel Cohn-Bendit aurait-il d’autres choses plus terribles à se reprocher ? En tout cas il ne tient pas à faire la lumière sur son passé ! L’auteur de l’article explique que Daniel Cohn-Bendit aurait fait beaucoup plus de déclarations à caractère pédophile et que le livre ne serait pas le seul élément explosif.Dans la gazette intitulée Pflasterstrand des Linke de Francfort-sur-le-Main, qui a existé de 1977 à 1990, on y trouve des textes explicites : « L’année dernière une fille de six ans a flirté avec moi. C’était un moment des plus émouvants et des plus jolis que j’aie pu avoir… et ce n’est pas important d’écrire pour ou contre la pédérastie », peut-on lire dans une édition de 1978 dans Les Mémoires d’un dinosaure.Rappelons que Cohn-Bendit était le responsable juridique du Plasterstrand.

Qatar : Le coup d’état anti Emir qui dure 5 minutes !

Qatar : Le coup d'état anti Emir qui dure 5 minutes ! dans Flash - Scoop 13710621275126

L’Émir du Qatar, Hamad Ben Khalifa Al Thani

Les informations sur le retrait du pouvoir de l’Emir du Qatar,  se succèdent ces derniers jours alors que les sources bien informées parlent d’un coup d’état anti Halad.  » Ce coup d’Etat avorté a été fomenté  par un groupe de  responsables politiques et militaires dirigé par le premier ministre de ce pays, Hamad Ben Jassem, a révélé le quotidien palestinien al-Manar.

27 responsables militaires et sécuritaires impliqués dans le coup d’Etat contre Hamad Ben Khalifa, coup d’état qui visait à le remplacer par son premier ministre ont été arrêtés, selon ce rapport. c’est en ce sens qu’il faut comprendre le scénario de la passation du pouvoir entre l’Emir de Qatar  et son fils et celui de la mise en retraite de son premier ministre Hamad Ben Jassem. Au Qatar le « roi renard » tente de la sorte limiter la casse et stopper les impacts d’un coup de force perpétré au sein d’un petit état aux ambitions planétaires.  » on essaie en effet de consolider de la sorte les bases du pouvoir du futur émir , chose qui exige au préalable l’éradication des dirigeants du coup d’Etat, a écrit al-Manar. Le scénario de la passation du pouvoir de l’Emir qatari à son prince héritier est évoqué depuis longtemps en raison de différentes maladies dont souffre l’Emir.  dans ce droit file le prince héritier a passé de nombreux stages politiques et diplomatiques pour écarter toute difficulté après son intronisation.  Hamad Ben Jassem qui par le passé avait aidé l’actuel Emir à renverser sopn père cherchait en effet  à profiter de ses faiblesses dues à sa maladie et de s’accaparer du pouvoir. Développant ses relations avec Washington et Londres  Ben Jassem envisageait les convaincre de ne pas  s’opposer à un coup d’Etat contre l’Emir de Qatar, a affirmé al-Manar avant de souligner : l’Emir de Qatar a été informé des actes suspects de son premier ministre qui par la suite a été vivement  interrogé de sorte qu’au terme d’une rencontre d’une demi-heure la garde spéciale du palais de l’emir l’a expulsé et sa garde du corps lui a été retirée. il faut attendre dans les jours à venir, la fin de la carrière politiquetrès mouvementé du PM qatari.

Le roi du Maroc, Mohamed VI, hospitalisé à Paris.

 Le roi du Maroc, Mohamed VI, hospitalisé à Paris. dans Confidences mohamed-6

Le roi du Maroc, Mohammed VI, est surnommé le "roi de Betz"

Le roi du Maroc, Mohamed VI, hospitalisé à Paris. Il se trouve actuellement dans son luxueux palais de Betz pour une convalescence après avoir subit intervention chirurgicale à la suite des problèmes respiratoires.

A l’instar du président algérien Abdelaziz Bouteflika, un silence radio règne autour de l’état de santé de Mohammed VI. La presse marocaine a interdiction de faire allusion à ce sujet. Le souverain marocain, absent de son pays depuis quelques semaines, serait en France pour être soigné.

Voilà plusieurs jours que le roi du Maroc Mohammed VI se repose dans son château à Betz, situé en Picardie, en France. Sa présence n’est d’ailleurs pas passée inaperçue comme le précise Nadine, coiffeuse à Betz : « Tout le monde à Betz sait que le roi est dans son château. Encore ce matin (Jeudi 6 juin) j’ai vu le drapeau du Maroc et une voiture officielle devant la marie de Betz ». Inutile pour l’heure de programmer une visite vue de l’extérieur du château de Betz, une armada de forces de l’ordre vous en empêchera une fois arrivé aux abords de la bâtisse, à moins d’avoir un laissez-passer.

Il se murmure que Mohammed VI est, à l’instar de ses homologues algériens et mauritaniens, gravement malade. D’ailleurs, les apparitions télévisées quotidiennes du roi sont inexistantes depuis plusieurs jours dans le royaume alors qu’elles sont une habitude depuis son intronisation. Mais interdiction de parler de la santé du « Commandeur des croyants », cela équivaut à un blasphème au royaume. Donc officiellement, aucune information viable quant à son état de santé.

Il n’est toutefois pas utile d’en parler pour s’apercevoir par soi-même que le souverain a pris un coup de vieux et qu’il a anormalement grossi depuis 2009. D’après un journaliste d’El Imparcial, Pedro Canales, Mohammed VI souffre d’une insuffisance rénale ou d’une maladie de foie qui l’obligerait ainsi à se déplacer régulièrement en France. Pour rappel, fin 2009, le monarque a été placé en convalescence de cinq jours pour une « infection » qui ne présente « aucune inquiétude sur sa santé », selon la publication à l’époque d’un communiqué de la Maison royale. Une annonce inédite sur l’état de santé du roi. « Sa Majesté le roi Mohammed VI [...] présente une infection à rotavirus avec signes digestifs et déshydratation aiguë nécessitant une convalescence de cinq jours », avait indiqué le communiqué signé par le Pr. Abdelaziz Maaouni, médecin personnel du roi et directeur de la clinique du Palais royal. Une « petite forme » qui obligea tout de même le roi à se déplacer par moment à l’aide d’une béquille.

Il n’est pas le seul de sa famille à avoir été hospitalisé en France puisque, ironie du sort, quelques temps plus tard son frère cadet, le prince Moulay Rachid, avait été à son tour « hospitalisé à Paris dans un état sérieux ». Alors que la presse française n’a pas manqué de diffuser l’information, les journalistes marocains n’ont eu d’autres choix que de parler de la pluie et du beau temps au risque d’être arrêtés par la police marocaine pour « publication malintentionnée d’une fausse information » ou bien « allégations et faits non véridiques ». C’est ce qui est arrivé à certains journalistes marocains qui ont « osé » parler de la santé du roi.

Les Marocains se posent la question : comment va Mohammed VI ? Quand celui-ci se décidera à annoncer la vérité à ses sujets ? A suivre…

Palme d’or du Festival de Cannes: Après le mariage pour tous, le cinéma pour tous l’emporte.

Palme d'or du Festival de Cannes: Après le mariage pour tous, le cinéma pour tous l'emporte. dans Actualité presidium-ffs

Mohand Amokrane CHERIFI, Ali LASKRI, Rachid HALET, Saida ICHALLAMENE et Aziz BALOUL composent le Présidium.

Le Front des Forces Socialistes (FFS) a visiblement tremblé une nouvelle fois, tôt durant la matinée du 25/05/2013 sous le chapiteau au moment du déroulement du cirque payant à Zeralda, où une secousse tellurique de magnitude 5,1 sur l’échelle de Nebou, un soumis illettré de tous les temps.

Le tremblement a été ressentie dans toutes les régions, ainsi que dans d’autres pays notamment l’Europe, et l’Amérique où existe une forte concentration de la communauté Algérienne. Le premier bilan fait état de plusieurs blessés sur le plan moral et ce, suite à l’annonce des membres du présidium. Par ailleurs, une vieille carcasse aux sentiments faibles s’est effondrée, partiellement pleurniche en cachette derrière le chapiteau mis en place.

Le Centre de recherche en astronomie politique situé à Lausanne, situe l’épicentre de la secousse au même endroit que celui du 2007. Soit à 6 km ouest de Zeralda, plus exactement à coté de oued Mazafran. Selon le Premier ATEVELOUCHE, ce n’est pas la première fois une secousse d’une telle magnitude se produit dans la même zone depuis 1990. La première d’une magnitude de 10,1 sur l’échelle de Djeddai & Cie a eu lieu en 2007.

Pour rappel, ces dernières décennies, plusieurs secousses de faibles magnitudes ont été enregistrées. D’après certains spécialistes, ces séries de secousses ont débutées depuis le retour de Mr Fax vers le pays des verdures et des rivières.

L’origine de l’instabilité du sol mis en place par un Bulldozer conduit par un conducteur d’Ait Bouadddou sur lequel la structure s’est basée le FFS, est derrière les causes de ces événements sismiques.

Sans doute, d’autres répliques sont à prévoir dans les mois à venir.

A l’heure de la rédaction de ce présent article, on nous signale par cellulaire 5G qu’il y a eu des dégâts sur le plan psychique des 1040 porteurs de badges de couleurs bleu ciel. Information confirmée par un organe auxiliaire de Cheraga travaillant dans les coulisses proche du cabinet noir, dont le siège est situé à El Mouradia. Un organe de régulateur des secousses et des répliques.

Par ailleurs, cela n’a pas été sans créer un mouvement de panique chez les participants venus en grands nombres des hauteurs de la grande et de la petite Kabylie.

Afin de parer à toute éventualité en pareille circonstance, par mesure de sécurité, en craignant d’autres répliques d’une importance particulière, les nouveaux recrus quittèrent le chapiteau pour se retrouver dehors. Fort heureusement, cette secousse est intervenue au moment où, les membres fondateurs et Mr FAX étaient absents. Donc, plus de peur que de mal…

Le FFS est divisé en deux … Il y a ceux qui ont payé de leur sang (martyres de 1963) et ceux qui sont dans les salons (Ait Ahmed et son cabinet noir).

C’est le Co-président de l’atelier des statuts, M. Ahmed BETATACHE (Chef de groupe parlementaire) qui a annoncé en plénière du Congrès que les statuts du parti consacrent désormais Hocine AIT AHMED président d’honneur du FFS.

580397_189259984563175_1443269044_n1 dans Algérie

Plénière du Congrès FFS : Adoption des résolutions et liste fermée.

En octobre 1956, Ait Ahmed parmi les cinq chefs de la Révolution Algérienne, présent dans l’avion détourné par les autorités françaises. En mai 2013, Ait Ahmed absent parmi les cinq chefs composant le « Presidium » dans le chalutier transporté par rivière, à l’au…

La motion de destitution de Marzouki discutée prochainement en séance plénière

La motion de destitution de Marzouki discutée prochainement en séance plénière dans Actualité 20130528173705__moncef-marzouki-0060

Motion de destitution contre Moncef Marzouki

Une première dans l’histoire de la jeune démocratie Tunisienne et probablement en Afrique et dans le monde arabe : Le bureau de l’Assemblée nationale constituante a déclaré recevable la motion de destitution contre le président provisoire de la république.

Une motion dans ce sens signée par 75 élus (après le retrait par deux élus de leurs signatures) avait été déposée le 16 avril. L’assesseur du président de l’assemblée, Karima Souid a confié à l’agence TAP que Moncef Marzouki sera présent à la séance plénière qui discutera de la motion. 

Le même jour de ce Mardi 28 Mai 2013, les 130 élus de l’ANC qui ont présenté le projet de loi dit d’immunisation de la révolution et piaffent de l’adopter   devront prendre leur mal en patience. Le bureau de l’assemblée a décidé  de surseoir  à sa transmission à la séance plénière, ce qui a provoqué la colère des élus et surtout ceux d’Ennahdha et du CPR.

Ce projet de loi avait été déposé en avril 2012 par le groupe d’Ennahdha. Depuis il a connu des fortunes diverses au gré des sondages sur les intentions de vote aux prochaines élections.

A plusieurs reprises, M. Béji Caïd Essebsi  qui est directement visé par ce texte avait, à plusieurs reprises, fait part de sa conviction qu’il ne passerait pas car ce serait « un affront pour la Tunisie ».

20130528183953__chambre-de-depute-9507 dans International

L'examen du projet de loi sur l'immunisation de la révolution renvoyé aux calendes grecques

 


 

SCOOP : ça coince au FFS.

SCOOP : ça coince au FFS. dans Actualité copie-de-581826_464476256973324_294744457_n

Ahmed Djedai ne figure pas parmi les membres du conseil national du FFS

Le présidium désigné par le cabinet noir du FFS se trouve déjà piégé après uniquement 24 heures de la fin des travaux du congrès. Ahmed Djedai, qui a retiré sa liste lors de l’élection de la direction collégiale, suite à des négociations/promesses d’être nommé ‘‘premier secrétaire national’’, se retrouve parmi les victimes de la machine des Baloul et rejoint ainsi les grands perdants. En effet, le saigneur Chaffaa Bouaiche (qui se dit : El Mouhtaram) a réussi son coup de fraude, et donc Ahmed Djedai ne figure pas parmi les membres du conseil national du FFS. Coup dur pour ce dernier, car les nouveaux statuts stipulent que : « Le premier secrétaire national sera désigné par le présidium parmi les membres élus au conseil national »

Beaucoup de congressistes et pas des moindres au vu de leur niveau politique et intellectuel quitteront le bateau et non sans dégâts après ce congrès puisque le FFS par ces manières machiavéliques redevient entre les mains de ces saigneurs (seigneurs) qui l’ont éclaboussé.

En route pour la prochaine entourloupe. Et ça a souvent marché.

On liquide d’abord les nouveaux jeunes, présents pour la première fois juste pour servir d’alibi, en limitant les dégâts à l’intérieur du congrès. Et le cabinet noir a pu compter sur l’indéniable talent d’hypnotiseur saigneur de Chaffaa Bouaiche qui a réussi à faire croire à chacun ce qu’il avait envie d’entendre et à endormir tout le monde.

Jugurtha Ait Ahmed (Fils de Hocine Ait Ahmed)  appelé pour le secours du cabinet noir

Jugurtha Ait Ahmed (Fils de Hocine Ait Ahmed) appelé pour le secours du cabinet noir

Puis on noie le poisson sur la liste du nouveau présidium, à propos duquel on essaie de limiter la casse au sein des présents majoritairement opposés à la liste fermée  proposée par le cabinet noir … sans toutefois ne renoncer à rien, sauf à retarder l’échéance de quelques heures jusqu’à ce que Jugurtha Ait Ahmed (Fils de Hocine Ait Ahmed) sera appelé pour le secours.

Jugurtha Ait Ahmed (Fils de Hocine Ait Ahmed) au secours du cabinet noir du FFS

Jugurtha Ait Ahmed (Fils de Hocine Ait Ahmed) au secours du cabinet noir du FFS

Puis on repousse carrément l’affaire du vote des congressistes car ça ne passe décidément pas. Mais au fond on ne renonce à rien, surtout quand l’horizon ne semble pas s’éclairer même grâce à la décision du cabinet noir sur le partage de tout les pouvoirs.

Et, comble du cynisme, si on en reparle ce n’est pas pour 2014, mais on l’annonce déjà pour l’après congrès fermé.

C’est tellement gros que ça pourrait même passer pour de la finesse !

Pendant ce temps-là on espère que la magie va opérer. Ce qui semble être le cas si on prête l’oreille pour écouter la réaction rapide et gourmande d’Ahmed Djedai.

Sur la forme, la mécanique est bien huilée. Mais c’est en se battant dans les coulisses sur le fond qu’ils réussiront à écarter cette odieuse manœuvre.

Le cabinet noir s’accapare du FFS.

Le cabinet noir s’accapare du FFS.

Le cabinet noir a tranché :

Superbe victoire, claironneront certains !

Congrès noir, affirmeront d’autres !

Le résultat est tombé, craint par les seconds, espérés par les premiers.

Le cabinet noir du FFS a tranché pour le partage des pouvoir.

Le cabinet noir du FFS a tranché pour le partage des pouvoir.

De quoi inviter les triomphateurs du jour à en rabattre et en particulier à renoncer clairement et définitivement à toute idée d’aller plus loin, car de surcroît Ait Ahmed Hocine a manqué aux congressistes en essayant de leur faire avaler le gros mensonge de sa maladie à la suite de son long voyage de retour d’un enterrement de ses proches au Maroc ! L’insulte a ainsi succédé à la provocation.

Car ne nous y trompons pas : Ait Ahmed Hocine ne se soucie absolument pas, ni des congressistes, ni des Algériens et de leur supposé désir de pouvoir conserver leur nationalité tout en exerçant des droits civiques, réduits d’ailleurs, sur notre territoire.

La seule chose qui l’intéresse c’est d’empocher la mise d’enterrer le FFS avec sa mort biologique à Lausanne. C’est petit et minable.

Le cabinet noir s’accapare du FFS et rajeunit les vieux.

Le cabinet noir s’accapare du FFS et rajeunit les vieux.

Tout le reste n’est que mensonge, manipulation et mépris pour ceux que l’on prétend promouvoir et qui ne deviennent que de malheureux otages d’un  » coup politique  » indigne.

N’aggravez pas votre cas devant les Algériens avec un nouveau coup de Jarnac qui ne pourra qu’accroître les tensions et les divisions. Ait Ahmed a beau croire que le temps va passer et que mois après mois la plaie se fermera et cicatrisera : il se trompe lourdement. Et le prix à payer sera terrible car on n’abîme pas ainsi son pays sans avoir à rendre rapidement des comptes, et je le crois sévèrement.

Sachez que non seulement votre projet capotera mais que, à l’arrivée vous subirez l’échec politique le plus terrible et le plus humiliant de l’histoire contemporaine.

Mais au passage l’Algérie aura trop souffert. Et ça nous ne vous laisserons pas le faire !

Nous allons bien voir, dans les jours qui viennent, comment tout ceci va évoluer.

1...34567...17

Pourvillerupt2014 |
C2i3 |
Onesto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demoschange
| Collectifensa
| I.D.E.A.L. GONFARON