Archive pour 'Flash – Scoop'

Dégradation de santé de Bouteflika.

Bouteflika,le 3 Mars 2014.

Selon une source très sure, une équipe médicale Française, composée de
deux médecins Français, exerçant dans l’Hôpital militaire du Val-De-Grâce, ont été dépêchés hier soir, jeudi, à Alger pour donner des soins au chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, qui a eu un malaise dans la matinée et qui est dans un état critique.

L’équipe médicale, qui a pris la destination d’Alger, en toute discrétion, pour prendre en charge les soins du président-candidat à un 4eme mandat, confirme encore une fois de plus, que le chef de l’Etat a perdu toutes ses capacités physiques et mentales. L’application de l’article 88 de la Constitution algérienne est encore d’actualité.

Sa dernière apparition à la télévision algérienne, le 3 Mars, lors du dépôt de son dossier de candidature au conseil constitutionnel, reste la plus pathétique, même avec le trucage des images par l’équipe de l’ENTV.

Devant la vague des mouvements des protestataires qui s’opposent à un 4eme mandat de Bouteflika et la convergence des appels à un boycott massif de cette mascarade, et même si, du coté de Val-De-Grâce c’est le silence totale, puisqu’aucun commentaire, ni confirmation ni démenti de l’information, cela semble que l’élection présidentielle du 17 avril est compromise.

Insécurité à Tizi Ouzou : Hold-up à l’agence postale Timizart

Hold-up à l’agence postale TimizartL’agence postale du chef lieu communal de Timizat, située à 30 Km au Nord-Est de Tizi Ouzou, a fait l’objet tôt ce samedi matin aux environs de 8 h 15, d’un hold-up, commis par un groupe armé.

Il était 8 h 15 minutes, juste après quelques minutes de l’ouverture de l’agence, quand un véhicule de type (Renault Kango) s’est garé devant le bureau. Quatre hommes, encagoulés, dont un seul armé d’un fusil à pompe étaient à bord.

Pendant que le chauffeur fait la garde, les trois autres font irruption et somme le receveur de tout vider.

Une fois le huld-up qui n’a pris que quelques minutes, les assaillants ont pris fuite vers une destination inconnue, emportant avec eux une somme qui reste pour le moment inconnue.

C’est le deuxième bureau de poste de la daïra de Ouaguenoune, après celui de Boudjima (le 15 septembre 2013), qui subit un hold-up.

Le maire de cette localité déplore les conditions sécuritaires dont toute cette région est prise. Pour lui, ce n’est pas normal qu’une commune de plus de 38 000 habitants, reste sans sécurité, pourtant les travaux du siège du commissariat de police sont achevés depuis 2010 et il n’attend que son ouverture. Et de continuer « Combien de fois, le wali de Tizi Ouzou et les différents responsables ont été interpellé sur l’urgence de l’ouverture de ce commissariat, mais ils justifient à chaque fois, par le retard des travaux du célibatorium qui recevra les effectifs. Toute la région d’Ath Jennad est livrée à elle-même, même si la commune voisine de Fréha est occupée de la gendarmerie et d’un commissariat de police».

Tizi Ouzou: Le commissaire de police en prison, le chef de sureté de wilaya dans le coma.

Le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la sureté nationale.

Le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la sureté nationale.

Le commissaire de police qui exerçait comme chef de sûreté de la daïra de Draâ El-Mizan a été condamné dans l’après midi du lundi 25 novembre, à cinq ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA, en première instance par le tribunal correctionnel de Tizi-Ouzou.

Le client de maître Mokrane Ait Larbi avait été pris en flagrant délit de corruption, dans une affaire de corruption qui remonte à la fin du mois de septembre. C’était un conducteur en état d’ivresse qui tentait d’acheter le silence du commissaire en question qui était à l’origine de cette affaire. Le chauffeur en question tentait, d’éviter une peine d’emprisonnement certaine. 

Présenté devant le parquet, le commissaire déchu qui est originaire de la wilaya de Bejaïa, a été placé sous mandat de dépôt pour fait de  corruption.

Quant au chef de sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou, Djamel Louli, intérimaire depuis le mardi 8 octobre, son état de santé est toujours critique, depuis son admission au CHU Nédir Mohamed de Tizi-Ouzou, dans la nuit de mercredi 20 novembre, suite à un malaise cardiaque. Il est dans un coma profond, stade 3.

Pour le moment, la police de la wilaya de Tizi-Ouzou n’a pas de chef réel, ce qui laissera probablement le patron de la DGSN désigner l’actuel chef de sûreté de la wilaya de Tlemcen Lahlouhi Mbrak, avant la fin de l’année, comme chef de sureté de wilaya de Tizi-Ouzou.

Le chef de la sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou hospitalisé

Le chef de la sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou, Djamel Louli qui assure l’intérim depuis le mardi 8 octobre, a été admis aux urgences du CHU Nédir Mohamed de Tizi-Ouzou, tard dans la nuit de mercredi 20 novembre, suite à un malaise cardiaque.

Une source médicale nous informe que le commissaire a été transféré aux urgences du CHU de Tizi-Ouzou, accompagné de huit officiers de la police judiciaire vers 23 heures. Pour le moment, le premier responsable de police de la ville des genêts est toujours dans un état de santé critique.

Depuis qu’il est à la tête de la police à Tizi-Ouzou, suite au limogeage de son ex-supérieur, Djamel Louli subit une pression terrible, notamment la gestion de l’affaire de corruption du commissaire de Draa-El Mizane. C’est ainsi que certaines sources nous indiquent que c’est l’une de raisons de son malaise.

Il parait que ses supérieurs hiérarchiques, au niveau de la DGSN d’Alger, exercent une pression pour que la justice efface toutes les traces du dossier du commissaire de Draa-El Mizane, arrêté en septembre dernier. D’ailleurs, son avocat, Maitre Mokrane Ait Larbi, ne cesse de confier « à certains de son entourage » que le dossier est vide et il sera bientôt réintégré dans ses fonctions.

Autre information de taille: Madjid Aknouche, actuellement chef de sûreté de wilaya à Skikda depuis avril 2011 et ancien responsable de la police judiciaire à Tizi-Ouzou à l’époque où Ammar Djanati était chef de sûreté de wilaya, ne sera pas de retour dans sa région. C’est Lahlouhi Mbrak, chef de Sûreté de la wilaya de Tlemcen, qui aura à diriger la police à Tizi-Ouzou .Il sera nommé comme chef de sureté de wilaya, par le directeur général de la sureté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, début janvier 2014, surtout à la veille des élections présidentielles d’Avril, où les corps constitués jouent un rôle en faveur de l’administration. 250xNx36828.pagespeed.ic.CDjPgz9Lho

Âgé de 55 ans, Commandant de la Garde républicaine depuis 2008, promu au grade de général major le 5 juillet 2010, Le général major Abdelghani Hamel à la tête de la police, nouveau DGSN, depuis le 07 juillet 2010.

Il a été pendant plus de trois ans à la tête du Groupement des gardes-frontières (GGF) au commandement de la Gendarmerie nationale. Il était également commandant régional de la Gendarmerie nationale d’Oran dans les années 2004-2005. Cette nomination, décidée par Abdelaziz 
Bouteflika, a mis fin à la vacance du poste stratégique de DGSN qui dure depuis le jeudi 25 février 2010, date de l’assassinat du colonel Ali Tounsi dans son bureau à Alger. Le choix d’un militaire à la tête de la DGSN n’est pas fortuit.

Tizi-Ouzou aura son nouveau chef de sureté de wilaya bientôt

Depuis que l’ancien chef de la Sûreté de la wilaya de Tizi Ouzou, a été démis de ses fonctions mardi 8 octobre, les affaires sont confiées à son adjoint Djamel Louli qui assure l’intérim.

Une source bien informée nous indique que Tizi-Ouzou verra le retour de Madjid Aknouche à la tête de la police avant la fin de l’année en cours.

Natif de la ville côtière de Tigzirt, Madjid Aknouche, actuellement chef de sûreté de wilaya à Skikda depuis avril 2011 et ancien responsable de la police judiciaire à Tizi-Ouzou à l’époque où Ammar Djanati était numéro un de la police à Tizi-Ouzou, qui lui, n’était resté dans cette wilaya que 8 mois avant d’être relevé et muté à Tamanrasset après l’incident provoqué par des étudiants qui ont marché, de nuit, vers la résidence du wali.

Il sera nommé comme chef de sureté de wilaya dans les prochains jours, par le directeur général de la sureté nationale, le général Abdelghani Hamel.

Tizi-Ouzou aura son nouveau chef de sureté de wilaya bientôt dans Confidences le_dgsn_abdelghani_hamel_623896757

Le DGSN Abdelghani Hamel

Bouteflika rechute, il est au plus mal

Bouteflika rechute, il est au plus mal dans Flash - Scoop bbbb

Abdelaziz Bouteflika serait de nouveau au Val-De-Grâce

Absent depuis un bon moment sur les écrans de la chaine de télévision étatique, au moment où certains noms, connus pour leurs allégeance au chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, a été, finalement, transféré  à Paris pour y effectuer des examens complémentaires, a-t-on appris ce dimanche soir. 

Pour le moment, ni l’agence gouvernementale APS, ni l’Agence France Presse (AFP) de sa part, n’ont révélé l’information.

Un de nos contacts à Paris vient de nous indiquer que le chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, serait de nouveau au Val-De-Grâce, depuis mardi 8 octobre. Selon notre source, ‘‘Bouteflika est arrivé à 16H30 GMT à l’aéroport parisien du Bourget. Il a été immédiatement conduit, cette fois-ci, sans escorte militaire, à l’hôpital militaire du Val-De-Grâce”.

Il semblerait au final que Bouteflika n’a jamais cessé de multiplier les va et vient, discrets, entre l’Algérie et le Val-de-Grâce, pour des soins et examens complémentaires.

Cette énième hospitalisation à l’étranger du chef de l’Etat algérien repose, plus fortement encore, la question de son incapacité de briguer un autre mandat.

Il est impossible, à l’heure où nous publions ces lignes, de dire si le chef d’Etat algérien est vraiment dans un état de santé dégradé ou non.

Coupe du monde 2014 : Affaire Nakoulma

Comme annoncé en exclusivité hier, le milieu de terrain Burkinabé avait officiellement écopé de deux cartons jaunes lors des confrontations du deuxième tour, opposant son équipe nationale le Burkina Faso face au Gabon et le Niger, à ne pas confondre avec le Nigéria. Ce qui confirme que sa participation dans le match aller des barrages face à l’Algérie est illégale.

En effet, lors du match du deuxième tour, du groupe E, joué entre le Niger et le Burkina Faso le dimanche 9 juin 2013, terminé avec le score de 1 but à 0 pour le Burkina Faso, Prejuce Nakoulma a obtenu son premier carton jaune à la 68 eme minute du jeu. Le but a été signé : Jonathan Pitroipa à la 81 eme minute de la rencontre. 

Coupe du monde 2014 : Affaire Nakoulma  dans Flash - Scoop 1379036_674860965872439_631281201_n

Match Niger - Burkina Faso

Le samedi 07 septembre 2013, lors du dernier match du même groupe E, comptant pour le deuxième tour, Prejuce Nakoulma écope d’un autre carton jaune à la 35 eme minute du match opposant sa sélection face au Gabon, avant qu’il marque le seul but de la rencontre à la 54 eme minute du jeu. Le match s’est soldé par le score d’un but à zéro pour le Burkina Faso.  

1374705_674862992538903_1743306267_n dans Flash - Scoop

Match Burkina Faso - Gabon

Vers un scénario Tunisie – Cap Vert :

Dans un premier temps qualifié pour les barrages des éliminatoires de la Coupe du monde, le Cap-Vert avait finalement dû céder sa place à la Tunisie. La FIFA avait décidé d’annuler le score du match entre ces deux équipes et d’attribuer la victoire, sur tapis vert, aux Tunisiens.

Jeudi 12 septembre 2013, la commission de la FIFA a tranché, le Cap-Vert ne disputera pas le 3etour des éliminatoires de la zone Afrique. Le match Tunisie – Cap-Vert, perdu 2 buts à 0 par les Aigles de Carthage, a été annulé et les coéquipiers de Wahbi Khazri se sont vus attribuer la victoire sur tapis vert. En cause, la titularisation de Fernando Varela, «aligné avant d’avoir purgé l’intégralité de sa suspension de quatre matches» avait précisé le communiqué de la FIFA.

Le Cap-verdien s’était rendu coupable d’un comportement antisportif lors du match Guinée Equatoriale – Cap-Vert, et n’était donc pas qualifié pour «la finale» du groupe B face à la Tunisie.

Selon le communiqué de la FIFA : « La Tunisie est déclarée vainqueur de ce match par forfait sur le score de 3-0 et se qualifie ainsi pour le troisième et dernier tour des qualifications africaines pour la Coupe du monde en terminant en tête du groupe B du deuxième tour avec quatorze points, le Cap-Vert étant relégué à la deuxième place avec neuf points », précise un communiqué officiel. La sanction en question résulte du fait que le joueur cap-verdien Fernando Varela a été aligné avant d’avoir purgé l’intégralité de sa suspension de quatre matches dont il a écopée après avoir reçu un carton rouge pour comportement antisportif envers un officiel de match lors du match de qualification pour la Coupe du monde disputé le 24 mars 2013″.

Si le résultat du 24 mars avait été annulé par la FIFA, la sanction donnée au joueur ne l’était pas. Dans ce groupe B, la FIFA a été omniprésente puisque 3 matches ont été annulés, donnant lieu à des victoires sur tapis vert. Les 3 points retirés au Cap-Vert et redonnés à la Tunisie ont bouleversé donc le classement établi sur le terrain. La Tunisie avait grimpé donc de 11 à 14 points, tandis que le Cap-Vert avait tombé, lui, de 12 à 9 points, perdant au passage sa première place du groupe.

En attendant que la fédération algérienne du football (FAF) use de ses droits les plus absolus, la FIFA pourrait qualifier l’Algérie au détriment du Burkina Faso, avant même le match retour, prévu le 19 novembre au stade Mustapha Tchaker de Blida.

Pour le moment, aucune information de l’instance présidée par Mohamed Raouraoua, mais toutes les feuilles des matchs cités prouvent que le joueur Burkinabé ‘‘Prejuce Nakoulma’’ avait écopé de deux cartons jaunes lors des trois derniers matchs, malgré que la page de la FIFA reste inaccessible !           Le lien du 1er match : http://www.matchendirect.fr/live-score/niger-burkina-faso.html?fb_action_ids=3563784790273%2C3562985970303&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%223563784790273%22%3A315213528587063%2C%223562985970303%22%3A10150925140164376%7D&action_type_map=%7B%223563784790273%22%3A%22og.likes%22%2C%223562985970303%22%3A%22og.likes%22%7D&action_ref_map=%5B%5D

   Le lien du 2 eme match :   http://www.matchendirect.fr/live-score/gabon-burkina-faso.html?fb_action_ids=3563784790273%2C3562985970303&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%223563784790273%22%3A315213528587063%2C%223562985970303%22%3A10150925140164376%7D&action_type_map=%7B%223563784790273%22%3A%22og.likes%22%2C%223562985970303%22%3A%22og.likes%22%7D&action_ref_map=%5B%5D

Coupe du monde 2014 : Le Burkina Faso risque l’élimination

Coupe du monde 2014 : Le Burkina Faso risque l’élimination dans Flash - Scoop 1

le Burkina Faso bat l'Algérie à Ouagadougou (3-2)

Au terme d’un match à rebondissements, le Burkina Faso bat l’Algérie à Ouagadougou (3-2) au match aller des barrages au Mondial 2014. Tout s’est joué sur un penalty généreux transformé par Bancé (86e). Avant ça, Pitroipa (47e) et Koné (65e) avaient marqué pour les Etalons. Les égalisations pour Algériennes de Feghouli (50e) et Medjani (69e) n’ont pas suffi.

Peut être que jusque là tout semblera normal. Sauf que la surprise est de taille : L’attaquant Burkinabè ‘‘Prejuce Nakoulma’’ qui joue au club Polonais ‘‘Gornik Zabrze’’ pourra créer une surprise qui n’arrangera pas les affaires du coach Put.

En effet, le joueur en question avait écopé de deux cartons jaunes lors des matchs du dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde de 2014. 

2 dans Flash - Scoop

L’attaquant Burkinabè ‘‘Prejuce Nakoulma’’ avait écopé de deux cartons jaunes lors des matchs du dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde de 2014.

Nakoulma avait écopé d’un premier avertissement lors du match opposant le Burkina Faso au Niger, suivi d’un autre carton jaune au match contre le Gabon. Il a été même aligné dans le onze Burkinabé face au Togo, ce qui veut dire qu’il a eu deux cartons jaunes durant les trois derniers matchs des éliminatoires du mondial Brésilien de 2014, donc sa participation au match face à l’Algérie est illégale.

En attendant le match retour, prévu le 19 novembre 2013 au stade Mustapha Tchaker de Blida, la fédération algérienne de football (FAF) doit déposer, en urgence, un rapport auprès de la confédération africaine du football (CAF).

Une source avance déjà que les avertissements sont mentionnés sur les feuilles des matchs précédents et que les sites « soccerway » et « Koora El Arabi » ont relayé l’information, au même titre que les deux joueurs Algériens Essaid Belkalem et Adlane Guedioura, sanctionnés pour le match retour à Alger.

Corruption à l’hôtel El-Djazair.

Corruption à l’hôtel El-Djazair. dans Corruption en Algérie telechargement1

Corruption à l’hôtel El-Djazair .

Le « Baron » de l’hôtel El-Djazair est protégé par toutes les forces « occultes » de notre pays, à commencer par Messaid, actuellement chef cabinet de Sellal,  sans oublier les autres y compris des éléments du « DRS ».

L’hôtel à ‘‘PAPA’’ est devenu un lieu « privilégié  » aux « cadres de la nation »…….ET LE CAUCHEMAR CONTINU A L’HÔTEL EL DJAZAIR !

Qui protège M. HAMAMOUCHE Kamel le DG de l’hôtel El Djazair qui gère cet établissement public de renommé mondial comme s’il exploitait un héritage personnel légué par ses grands parents ?

Les travailleurs de cette entreprise et la presse ne cessent de dénoncer depuis des années et de crier haut et fort leur colère et leur désarroi mais il semble que ce baron est indéboulonnable.

D’après les détails fournis par les travailleurs et révélés par l’inspection générale des finances, il semble que ce gestionnaire est un rapace prédateur qui ne lâche rien. Il bouffe tout en bavant au su et au vu de tout le monde.

Tout y passe, il prend des commissions dans tout acte de gestion:


Contrat du parking, importation des lustres et appliques en plaqué or, moquettes et jacuzzi, la rénovation de l’hôtel Boussaâda et j’en passe. Tous les achats et acquisitions ont été réalisés sans la commission des marchés. Il réalise, il prend ses commissions et après il régularise la paperasse sur-mesure.

L’analyse du poste créances (qui est un actif au sens gestion) est délaissée au profit du compte fournisseur (dettes) car il gère personnellement ce segment en remettant personnellement les chèques aux fournisseurs. Même les sociétés privées disposent de services approvisionnements dont la gestion est confiée à des chefs de services.

Il utilise des employés véreux qui encaissent par le biais de leurs comptes personnels les chèques et les commissions et qu’ils lui reversent.

La célèbre discothèque Pacha club est confiée par un contrat bidon à un ami de son fils qui prélève chaque semaine 300 000 dinars pour son argent de poche. M. FELGOUN de la chaine 3 a laissé une dette de 9 000 000 de dinars.

Pour la nourriture et la viande il magouille avec deux fils d’un restaurateur de la madrague ou tous les achats sont largement surfacturés.

Il a recruté 300 agents de sécurité tous issus de son quartier d’El Harrach tout en licenciant 250 travailleurs abusivement et qui ont obtenu gain de cause auprès de la justice mais il refuse de les réintégrer en toute impunité. Bien sur, le président du syndicat UGTA est un agent de sécurité issu du même quartier que lui.

On dit qu’il est protégé par le sulfureux MEGUEDEM qui fait couler beaucoup d’encre et le colonel Khaled du DRS qui était au ministère de la justice et qui est actuellement sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest.

Et, la cerise sur le gâteau, même sur le plan femmes, il se sert dans l’hôtel. Marié à une première femme, il devient bigame en épousant une femme de chambre et après son décès, il épouse une autre employée dans le commercial de l’établissement.

Encore le St George ! Jusqu’a quand?

Le chef de la sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou suspendu de ses fonctions

Le chef de la sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou suspendu de ses fonctions  dans Flash - Scoop 4174956-6335555

Le général major Hamel Abdelghani, DGSN

C’est officiel : Le chef de la sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou, le commissaire divisionnaire M-B, a été suspendu de ses fonctions dans la matinée de mardi.

Le motif de cette décision prise par la direction générale de la sûreté nationale(DGSN) n’est autre que le travail que le désormais ex-chef de sureté de wilaya qu’à commencé depuis sa nomination le 11 avril 2011 à la tête de la police de Tizi-Ouzou, en s’attaquant directement à la corruption qui a touché les éléments de police.

D’après une information d’un commissaire de la ville des genets, on reproche à l’ex-premier responsable de la police de la wilaya de Tizi-Ouzou d’avoir médiatiser l’affaire de l’implication et complicité du commissaire de Draa-El Mizane (Sud de Tizi-Ouzou) dans une affaire de corruption, ce qui a secoué la DGSN à Alger surtout après l’arrestation, en fin Aout dernier, de sept autres policiers complices.

Il parait aussi que l’ex numéro 1 de la police de Tizi-Ouzou a refusé de recevoir un émissaire de Saïd Bouteflika, dans l’après midi de jeudi 03 octobre, venu en civil et qui n’est autre qu’un haut gradé de l’armée nationale (ANP), ce qui a provoqué la colère du clan présidentiel à Alger et c’est ainsi que la décision de sa suspension a été prise hier mardi par le général major Hamel Abdelghani.

En ce moment, c’est son adjoint qui a été désigné pour assurer l’intérim en attendant la fin de l’enquête qui a commencé il y a de cela 3 semaines.

 

 

 

1234

Pourvillerupt2014 |
C2i3 |
Onesto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demoschange
| Collectifensa
| I.D.E.A.L. GONFARON