• Accueil
  • > Confidences
  • > Détournement à la ligue algérienne de la défense des Droits de l’Homme (LADDH)

Détournement à la ligue algérienne de la défense des Droits de l’Homme (LADDH)

Mustapha Bouchachi, député FFS au 4 eme congrés de la LADDH

Mustapha Bouchachi, député FFS au 4 eme congrés de la LADDH

C’était sous le pseudo-slogan « Pour une société civile libre, autonome et responsable » que la LADDH a tenue son quatrième congrès les 6 et 7 décembre 2013 au niveau de son siège sis au 5, rue, Pierre Vialla, Didouche Mourad, Alger, qui a vu Maitre Nour-Eddine Benissad réélu pour un autre mandat de quatre ans selon les nouveaux statuts issus de ce congrès.

Un congrès de retrouvailles entre les anciens du FFS convertis en UDS de Karim Tabou et leurs anciens camarades du parti de Hocine Ait Ahmed, qui n’a aucun objectif autre que la mise en conformité à la nouvelle loi (06-12) sur les associations.

Tout a été tactique : Le président d’honneur, Maitre Ali Yahia Abdenour n’a même pas été invité, par contre l’ancien président de la LADDH, Mustapha Bouchachi, député FFS, semble avoir toujours la mainmise sur cette aile de la ligue. Pour barrer la route à certains membres, en l’occurrence (Keddour CHOUICHA, Kamel Eddine FEKHAR, Falah HAMOUDI, Djabria NAILI), le conseil national de cette ligue, dominée par les opportunistes du FFS, ont tenus une réunion les 4 et 5 Octobre 2013 à Bejaia et ont suspendus ces militants de toutes activités organiques en attendant que la commission disciplinaire statue sur leur cas. Surement ils seront exclus.

Devant la crise financière qui secoue la LADDH, la proposition surprise pour la sortie n’est autre que les bailleurs de fonds. En effet, c’est le bureau de Tizi-Ouzou, renforcé par celui de Béjaia, qui avait donné instructions aux militants du mouvement associatif, affiliés à la LADDH, de postuler aux différents appels à projets des ONG et organismes internationaux pour soumettre des projets à financer. Les parlementaires du FFS seront un intermédiaire, en coulisse, pour accorder les subventions et en cas où des projets seront retenus, une marge de cette subvention sera versée à la Ligue. Voila la triste réalité de comment le parti de Hocine Ait Ahmed a perverti le combat des droits de l’Homme en Algérie.

Commentaires

  1. antony derkaoui dit :

    Bravo pour votre combat.

Laisser un commentaire

Pourvillerupt2014 |
C2i3 |
Onesto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demoschange
| Collectifensa
| I.D.E.A.L. GONFARON