• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 octobre 2013

Archive pour le 12 octobre, 2013

Corruption à l’hôtel El-Djazair.

Corruption à l’hôtel El-Djazair. dans Corruption en Algérie telechargement1

Corruption à l’hôtel El-Djazair .

Le « Baron » de l’hôtel El-Djazair est protégé par toutes les forces « occultes » de notre pays, à commencer par Messaid, actuellement chef cabinet de Sellal,  sans oublier les autres y compris des éléments du « DRS ».

L’hôtel à ‘‘PAPA’’ est devenu un lieu « privilégié  » aux « cadres de la nation »…….ET LE CAUCHEMAR CONTINU A L’HÔTEL EL DJAZAIR !

Qui protège M. HAMAMOUCHE Kamel le DG de l’hôtel El Djazair qui gère cet établissement public de renommé mondial comme s’il exploitait un héritage personnel légué par ses grands parents ?

Les travailleurs de cette entreprise et la presse ne cessent de dénoncer depuis des années et de crier haut et fort leur colère et leur désarroi mais il semble que ce baron est indéboulonnable.

D’après les détails fournis par les travailleurs et révélés par l’inspection générale des finances, il semble que ce gestionnaire est un rapace prédateur qui ne lâche rien. Il bouffe tout en bavant au su et au vu de tout le monde.

Tout y passe, il prend des commissions dans tout acte de gestion:


Contrat du parking, importation des lustres et appliques en plaqué or, moquettes et jacuzzi, la rénovation de l’hôtel Boussaâda et j’en passe. Tous les achats et acquisitions ont été réalisés sans la commission des marchés. Il réalise, il prend ses commissions et après il régularise la paperasse sur-mesure.

L’analyse du poste créances (qui est un actif au sens gestion) est délaissée au profit du compte fournisseur (dettes) car il gère personnellement ce segment en remettant personnellement les chèques aux fournisseurs. Même les sociétés privées disposent de services approvisionnements dont la gestion est confiée à des chefs de services.

Il utilise des employés véreux qui encaissent par le biais de leurs comptes personnels les chèques et les commissions et qu’ils lui reversent.

La célèbre discothèque Pacha club est confiée par un contrat bidon à un ami de son fils qui prélève chaque semaine 300 000 dinars pour son argent de poche. M. FELGOUN de la chaine 3 a laissé une dette de 9 000 000 de dinars.

Pour la nourriture et la viande il magouille avec deux fils d’un restaurateur de la madrague ou tous les achats sont largement surfacturés.

Il a recruté 300 agents de sécurité tous issus de son quartier d’El Harrach tout en licenciant 250 travailleurs abusivement et qui ont obtenu gain de cause auprès de la justice mais il refuse de les réintégrer en toute impunité. Bien sur, le président du syndicat UGTA est un agent de sécurité issu du même quartier que lui.

On dit qu’il est protégé par le sulfureux MEGUEDEM qui fait couler beaucoup d’encre et le colonel Khaled du DRS qui était au ministère de la justice et qui est actuellement sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest.

Et, la cerise sur le gâteau, même sur le plan femmes, il se sert dans l’hôtel. Marié à une première femme, il devient bigame en épousant une femme de chambre et après son décès, il épouse une autre employée dans le commercial de l’établissement.

Encore le St George ! Jusqu’a quand?

Pourvillerupt2014 |
C2i3 |
Onesto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demoschange
| Collectifensa
| I.D.E.A.L. GONFARON