• Accueil
  • > Confidences
  • > Affaire Cherif Rahmani : Les 14 Hectares à Bouchaoui Pour 900 Millions de centimes.

Affaire Cherif Rahmani : Les 14 Hectares à Bouchaoui Pour 900 Millions de centimes.

Affaire Cherif Rahmani : Les 14 Hectares à Bouchaoui Pour 900 Millions de centimes. dans Confidences bouchaoui2

Bouchaoui, le site du terrain

Un terrain à Bouchaoui, de 14 hectares, 144550 m2 exactement, à moins d’un milliard de centimes, c’est possible. C’est possible, si vous êtes un proche de Cherif Rahmani, ex-ministre de l’environnement et de l’aménagement du territoire et ex-ministre de l’industrie, de la petite et moyenne entreprise, et de la promotion de l’investissement.

vente-bouchaoui-p11 dans Corruption en Algérie

Vente-BOUCHAOUI-P1

vente-bouchaoui-p21

Vente-BOUCHAOUI-P2

Le terrain, situé au n° 84 Ex coopérative Agricole Hamza Abdelkrim a dans un premier temps été cédé par l’état, le 13/07/1992, en pleine crise algérienne, par un acte administratif n ° 59 Vol 13.

vente-bouchaoui-p31

Vente-BOUCHAOUI-P3

vente-bouchaoui-p41

Vente-BOUCHAOUI-P4

Les premiers bénéficiaires (des prête-noms?) n’ont rien à voir avec l’agriculture. Il s’agit de Lefkir Samir, gérant d’entreprise et surtout, neveu de Rahmani, de Idir Abderahmane, commerçant installé en France, associé à l’homme de confiance de Rahmani, Zaidi Lalioui et d’un cousin de ce même Zaidi, Rabah Lalioui, commerçant à Setif.

jugement-bouchaoui-p12

Jugement-BOUCHAOUI-P1

En juillet et aout 2003, ces personnes cèdent à leur tour le terrain, à Mohamed Seghir Bencherif (chef d’entreprise) et son fils, lui aussi cousin du ministre, puisque Cherif Rahmani – ministre sans interruption (ou presque) depuis 1988 – est neveu de l’ex-patron de la gendarmerie Ahmed Bencherif, les affaires se font décidément en famille, pour la modique somme de 940 millions de centimes, le prix d’un petit F3 à Alger.

jugement-bouchaoui-p22

Jugement-BOUCHAOUI-P2

jugement-bouchaoui-p32

Jugement-BOUCHAOUI-P3

Suites à des protestations, le procureur de Blida ordonne l’ouverture d’une enquête le 12 février 2005 et la gendarmerie procède effectivement à l’enquête. En dépit d’un rapport accablant, ils seront tous blanchi par la justice. Le jugement validera la vente du terrain qui a été divisé en 7 parts et chaque part a été cédée pour la somme insignifiante de 140 millions de centimes.

jugement-bouchaoui-p42

Jugement-BOUCHAOUI-P4

jugement-bouchaoui-p51

Jugement-BOUCHAOUI-P5

On retrouve tous ces personnages, ou presque, dans d’autres affaires, toutes ont un lien avec le ministre Cherif Rahmani : Affaire Coffor, entreprise impliquée dans le scandale BRC.

jugement-bouchaoui-p-6

Jugement-BOUCHAOUI-p-6

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Pourvillerupt2014 |
C2i3 |
Onesto |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Demoschange
| Collectifensa
| I.D.E.A.L. GONFARON