Dégradation de santé de Bouteflika.

Bouteflika,le 3 Mars 2014.

Selon une source très sure, une équipe médicale Française, composée de
deux médecins Français, exerçant dans l’Hôpital militaire du Val-De-Grâce, ont été dépêchés hier soir, jeudi, à Alger pour donner des soins au chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, qui a eu un malaise dans la matinée et qui est dans un état critique.

L’équipe médicale, qui a pris la destination d’Alger, en toute discrétion, pour prendre en charge les soins du président-candidat à un 4eme mandat, confirme encore une fois de plus, que le chef de l’Etat a perdu toutes ses capacités physiques et mentales. L’application de l’article 88 de la Constitution algérienne est encore d’actualité.

Sa dernière apparition à la télévision algérienne, le 3 Mars, lors du dépôt de son dossier de candidature au conseil constitutionnel, reste la plus pathétique, même avec le trucage des images par l’équipe de l’ENTV.

Devant la vague des mouvements des protestataires qui s’opposent à un 4eme mandat de Bouteflika et la convergence des appels à un boycott massif de cette mascarade, et même si, du coté de Val-De-Grâce c’est le silence totale, puisqu’aucun commentaire, ni confirmation ni démenti de l’information, cela semble que l’élection présidentielle du 17 avril est compromise.

Tizi Ouzou : L’installation du nouveau chef de sûreté de wilaya tarde.

Le DGSN, le général-major Abdelghani Hamel

Depuis plus de quatre mois, le 8 Octobre exactement, que la sureté de wilaya de Tizi Ouzou est restée sans chef. Le départ actionné d’Alger, de l’ancien chef de sûreté de wilaya, Moussa Belabbès, a causé un handicap pour la gestion du dossier, notamment que celui-ci a nettoyé la ville du phénomène du banditisme.

Son successeur intérimaire, Djamel Louli, n’a pris la fonction que 42 jours, du 8 octobre au 20 novembre, jour où il a eu un AVC et transféré en urgence au CHU de Tizi Ouzou. Il vient d’être admis à la retraite anticipée, pour invalide. Sa femme et son fils, capitaine du DRS au niveau du secteur militaire de Tizi Ouzou, ont refusé les offres du DGSN, le général-major Abdelghani Hamel, pour le transférer en France afin de subir les soins.

Depuis, des noms ont été annoncé pour le poste du chef de sûreté de wilaya, à l’image du chef de sûreté de wilaya de Tlemcen, Mbarek Lahlouhi et de Rachid Derouazi chef de sûreté de wilaya de Souk Ahras ou de l’ancien chef de la police judiciaire de Tizi Ouzou, Madjid Aknouche, qui n’est autre que l’actuel chef de sûreté de wilaya de Skikda.

Au final, on apprend que c’est le commissaire divisionnaire de la voirie de Tizi Ouzou, Djamel Hadjerass qui sera nommé à ce poste. Il devait être installé mardi 11 février par le DGSN mais cela a été reporté à dimanche 23 février sans aucune information. Concernant Moussa Belabbès, il sera lui aussi installé à la tête de la police de Souk Ahras.

Insécurité à Tizi Ouzou : Hold-up à l’agence postale Timizart

Hold-up à l’agence postale TimizartL’agence postale du chef lieu communal de Timizat, située à 30 Km au Nord-Est de Tizi Ouzou, a fait l’objet tôt ce samedi matin aux environs de 8 h 15, d’un hold-up, commis par un groupe armé.

Il était 8 h 15 minutes, juste après quelques minutes de l’ouverture de l’agence, quand un véhicule de type (Renault Kango) s’est garé devant le bureau. Quatre hommes, encagoulés, dont un seul armé d’un fusil à pompe étaient à bord.

Pendant que le chauffeur fait la garde, les trois autres font irruption et somme le receveur de tout vider.

Une fois le huld-up qui n’a pris que quelques minutes, les assaillants ont pris fuite vers une destination inconnue, emportant avec eux une somme qui reste pour le moment inconnue.

C’est le deuxième bureau de poste de la daïra de Ouaguenoune, après celui de Boudjima (le 15 septembre 2013), qui subit un hold-up.

Le maire de cette localité déplore les conditions sécuritaires dont toute cette région est prise. Pour lui, ce n’est pas normal qu’une commune de plus de 38 000 habitants, reste sans sécurité, pourtant les travaux du siège du commissariat de police sont achevés depuis 2010 et il n’attend que son ouverture. Et de continuer « Combien de fois, le wali de Tizi Ouzou et les différents responsables ont été interpellé sur l’urgence de l’ouverture de ce commissariat, mais ils justifient à chaque fois, par le retard des travaux du célibatorium qui recevra les effectifs. Toute la région d’Ath Jennad est livrée à elle-même, même si la commune voisine de Fréha est occupée de la gendarmerie et d’un commissariat de police».

Des proxénètes pour organiser Miss Djurdjura 2014 à Tizi-Ouzou.

Alors que certains s’affairent dans les derniers préparatifs de la 9eme édition de « la Miss Kabylie », qui aura lieu cette année le 12 janvier à l’hôtel les 3 roses (Ex-concorde) de Tizi-Ouzou, on apprend que d’autres pervers et proxénètes s’apprêtent à lancer une autre activité qu’ils ont nommé: « Miss Djurdjura » !

la 9eme édition de « la Miss Kabylie »

la 9eme édition de « la Miss Kabylie »

Pourquoi « Miss Djurdjura » alors que madame Feriel Ait Ahmed organise « la Miss Kabylie » depuis 2005 ?

Probablement un effet de l’engourdissement de la fin d’année 2013.

Il ne s’agit que du couple Ould Ali El-Hadi et de son conseiller culturel, Hocine Haroun, artiste aux talents multiples, et néanmoins président de l’APW FFS de Tizi-Ouzou, ayant apporté son soutien au directeur de la culture, après l’annonce par l’APW de Tizi-Ouzou, en février 2011, de l’ouverture officielle d’une enquête concernant la gestion des travaux de rénovation du théâtre régional Kateb Yacine. Et pour rajouter de la sauce à ces deux complices de la folklorisation de la Kabylie, ils ont fait appel à un autre serviteur qui n’est autre que le patron de l’école hôtelière privée « le Jardin Secret », Farid Ait Bachir, habitué d’organiser des soirées – de tout est permis- dans son commerce situé au lotissement Hamoutene de M’douha.

Le couple HAROUNE-OULD ALI , les deux compères

Le couple HAROUNE-OULD ALI , les deux compères

Un an après les élections locales, nous n’avons vu qu’un « semblant président d’APW, surnommé artiste aux talents multiples » engoncé et gêné aux entournures, encore mal remis du désaveu que la réalité lui a froidement infligé à propos des subventions accordées au mouvement associatif, n’ayant même pas le courage de s’en expliquer…ou de s’en excuser. (On reviendra sur ce sujet).

Hocine Khelifa, directeur des opérations du Jardin Secret, un repris de justice, mouillé mainte fois dans des affaires de chèques sans provisions, aurait été chargé par le directeur de la culture de Tizi-Ouzou, Ould Ali El-Hadi (ex directeur de campagne de Bouteflika à Tizi-Ouzou) pour organiser un défilé intitulé « Miss Djurdjura ».

Hocine Khelifa, directeur des opérations du Jardin Secret

Hocine Khelifa, directeur des opérations du Jardin Secret

A l’heure actuelle plusieurs filles auraient retiré leurs candidatures suite à des propositions inappropriées de la part des organisateurs. Connaissant le CV des organisateurs, il faut se poser un tat de questions. Cette idée soudaine d’organiser un défilé de mode « Miss Djurdjura », à l’approche des élections présidentielles, par des non professionnels dans le domaine, nous amène à se demander à quoi sera destiné ce ballet.

Et c’est bien cela qui est le plus grave : nous avons, en guise de responsables, des hommes, déshonorables et incapables d’être sympathiques, et dont la seule orientation pour être maintenus a été la soumission, la trahison et le marchandage. Tout simplement, des dealers politiques. Des hommes dont le programme se résumait ainsi. 

Ça sera surement un échec sur toute la ligne….
Une fille avertit en vaux deux.

L’AVC du chef de sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou

La police de Tizi-Ouzou sans chef

La police de Tizi-Ouzou sans chef

Djamel Louli, chef de sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou, intérimaire depuis mardi 8 octobre, est toujours gardé au CHU Nédir Mohamed de Tizi-Ouzou, dans un état critique.

Admis en urgence durant la nuit de mercredi 20 novembre, suite à un malaise cardiaque selon les informations qui circulent, il s’est avéré finalement que c’est un AVC et il est paralysé au coté gauche, comme exactement le cas du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika.

On vient d’apprendre que sa femme et son fils, capitaine du DRS au secteur militaire de Tizi-Ouzou, ont refusé l’offre du général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la sureté nationale, qui est une prise en charge de la DGSN et le transférer pour des soins à l’étranger.

Il semblerait que ce qui les intéresse, pour le moment, c’est de faire valoir ses droits à la retraite. Mais en attendant, le poste du chef de sûreté de wilaya est toujours vacant, en attendant l’arrivée de celui qui va gérer les prochaines élections présidentielles d’avril 2014 : Lahlouhi Mbrak, actuel chef de sûreté de la wilaya de Tlemcen.

Détournement à la ligue algérienne de la défense des Droits de l’Homme (LADDH)

Mustapha Bouchachi, député FFS au 4 eme congrés de la LADDH

Mustapha Bouchachi, député FFS au 4 eme congrés de la LADDH

C’était sous le pseudo-slogan « Pour une société civile libre, autonome et responsable » que la LADDH a tenue son quatrième congrès les 6 et 7 décembre 2013 au niveau de son siège sis au 5, rue, Pierre Vialla, Didouche Mourad, Alger, qui a vu Maitre Nour-Eddine Benissad réélu pour un autre mandat de quatre ans selon les nouveaux statuts issus de ce congrès.

Un congrès de retrouvailles entre les anciens du FFS convertis en UDS de Karim Tabou et leurs anciens camarades du parti de Hocine Ait Ahmed, qui n’a aucun objectif autre que la mise en conformité à la nouvelle loi (06-12) sur les associations.

Tout a été tactique : Le président d’honneur, Maitre Ali Yahia Abdenour n’a même pas été invité, par contre l’ancien président de la LADDH, Mustapha Bouchachi, député FFS, semble avoir toujours la mainmise sur cette aile de la ligue. Pour barrer la route à certains membres, en l’occurrence (Keddour CHOUICHA, Kamel Eddine FEKHAR, Falah HAMOUDI, Djabria NAILI), le conseil national de cette ligue, dominée par les opportunistes du FFS, ont tenus une réunion les 4 et 5 Octobre 2013 à Bejaia et ont suspendus ces militants de toutes activités organiques en attendant que la commission disciplinaire statue sur leur cas. Surement ils seront exclus.

Devant la crise financière qui secoue la LADDH, la proposition surprise pour la sortie n’est autre que les bailleurs de fonds. En effet, c’est le bureau de Tizi-Ouzou, renforcé par celui de Béjaia, qui avait donné instructions aux militants du mouvement associatif, affiliés à la LADDH, de postuler aux différents appels à projets des ONG et organismes internationaux pour soumettre des projets à financer. Les parlementaires du FFS seront un intermédiaire, en coulisse, pour accorder les subventions et en cas où des projets seront retenus, une marge de cette subvention sera versée à la Ligue. Voila la triste réalité de comment le parti de Hocine Ait Ahmed a perverti le combat des droits de l’Homme en Algérie.

Tirage au sort de la Coupe du monde 2014

Le tirage au sort Coupe du monde 2014 est le suivant :

Le tirage au sort Coupe du monde 2014 est le suivant :

L’Algérie a hérité de la Belgique, Russie et Corée du sud lors du tirage au sort du Mondial 2014. Le Groupe de la mort est composé comme suit : Allemagne, Portugal, Ghana et USA.

Un groupe à trois champions du monde

Il en fallait un, ce fut l’Italie. La Squadra a été tirée au sort pour être basculée du chapeau 4 au chapeau 2. Du coup, elle était assurée de figurer dans le seul groupe avec deux Européens non-têtes de série. Les Italiens figurent dans le groupe D, le seul à compter trois anciens champions du monde puisque l’équipe de Cesare Prandelli affrontera également l’Angleterre et l’Uruguay. Bref, un mini groupe de la mort… Dans l’affaire, le Costa Rica, quatrième larron de cette poule, a vraiment tiré le gros lot. Mais une grosse pointure du football international, au minimum, va rester sur le carreau.

Espagne – Pays-Bas, comme on se retrouve

C’est un des évènements de ce tirage. Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe du monde, les deux finalistes de la précédente édition vont se retrouver dès le premier tour. L’Espagne et les Pays-Bas avaient disputé l’ultime rencontre du Mondial 2010, titre en jeu. Ils débuteront donc l’édition 2014 comme ils avaient fini la précédente : en s’affrontant. Le tenant du titre ibérique devra croiser le fer avec son dauphin batave dès son premier match. Ce sera à Bahia et les superstitieux devront rester couchés: nous serons le vendredi 13 juin. Dur en tout cas pour le Chili, condamné une fois encore à jouer l’Espagne au premier tour (comme en 2010) et l’Australie, qui aura besoin de multiplier les miracles pour s’en sortir. Au passage, le deuxième de ce groupe sera opposé au premier du groupe A. Ce qui nous offre la perspective, par exemple, d’un Brésil-Pays-Bas ou d’un Brésil-Espagne dès les huitièmes. Nous avons six mois pour en rêver. De ça et du reste.

Le tirage au sort Coupe du monde 2014 est le suivant :

 

GROUPE A : Brésil – Croatie – Mexique – Cameroun

GROUPE B : Espagne – Pays-bas – Chili – Australie

GROUPE C : Colombie – Grèce – Côte d’Ivoire – Japan

GROUPE D : Uruguay – Costa Rica – Angleterre – Italie

GROUPE E : Suisse – Equateur – France – Honduras

GROUPE F : Argentine – Bosnie – Iran – Nigéria

GROUPE G : Allemagne – Portugal – Ghana – États Unis

GROUPE H : Belgique – Algérie – Russie – Corée du sud

Programme des matchs de l’Algérie 17 juin 2014/ 17H à Belo Horizante: Belgique – Algérie 22 juin 2014/ 17H à Porto Alegre : Corée – Algérie 26 juin 2014/ 21H à Curitiba : Algérie – Russie

La FIFA confirme le Cameroun au Mondial et rejette la requête Tunisienne

Le fax de la FIFA qui confirme le Cameroun ira au mondial 2014

Le fax de la FIFA qui confirme le Cameroun ira au mondial 2014

C’est officiel: La Fifa a rejeté la requête tunisienne (la requête contre les deux joueurs Joël Matip et Choupo Moting) contre le Cameroun. Ce dernier sera bel et bien présent au Mondial brésilien l’été prochain. La FIFA vient d’envoyer un fax dans la journée de ce jeudi 28 novembre, pour mettre fin à la spéculation qui ont trop duré depuis le dernier match des barrages, entre Tunisie et Cameroun.

Ainsi, le Cameroun vainqueur sur terrain est en hausse dans le classement FIFA du mois de novembre  FIFA, publié aujourd’hui. Sur le plan continental une progression importante des Lions indomptables du Cameroun qui gagnent 8 places, et pointent désormais à 9e place et (51e mondial) La Tunisie se classe juste devant le Cameroun et perd deux places. La Côte d’ivoire domine toujours le foot continental, devant le Ghana et l’Algérie qui fait un bond de 6 places, et occupe désormais le 26e rang mondial.

Classement FIFA : Top 20 des pays africains :

1-Cote d’Ivoire (17e mondial)

2-Ghana (24)

3-Algérie (26)

4-Nigeria (36)

5-Egypte (38)

6-Cap Vert (39)

7-Mali (42)

8-Tunisie (49)

9-Cameroun (51)

10-Burkina Faso (58)

11-Afrique du Sud (61)

12-Libye (63)

13-Sénégal (65)

14-Guinée (66)

15-Zambie (72)

16-Sierra Leone (74)

17-Maroc (75)

18-Togo (77)

19-Gabon (80)

20-RD Congo (83)

Tizi Ouzou: Le commissaire de police en prison, le chef de sureté de wilaya dans le coma.

Le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la sureté nationale.

Le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la sureté nationale.

Le commissaire de police qui exerçait comme chef de sûreté de la daïra de Draâ El-Mizan a été condamné dans l’après midi du lundi 25 novembre, à cinq ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA, en première instance par le tribunal correctionnel de Tizi-Ouzou.

Le client de maître Mokrane Ait Larbi avait été pris en flagrant délit de corruption, dans une affaire de corruption qui remonte à la fin du mois de septembre. C’était un conducteur en état d’ivresse qui tentait d’acheter le silence du commissaire en question qui était à l’origine de cette affaire. Le chauffeur en question tentait, d’éviter une peine d’emprisonnement certaine. 

Présenté devant le parquet, le commissaire déchu qui est originaire de la wilaya de Bejaïa, a été placé sous mandat de dépôt pour fait de  corruption.

Quant au chef de sûreté de la wilaya de Tizi-Ouzou, Djamel Louli, intérimaire depuis le mardi 8 octobre, son état de santé est toujours critique, depuis son admission au CHU Nédir Mohamed de Tizi-Ouzou, dans la nuit de mercredi 20 novembre, suite à un malaise cardiaque. Il est dans un coma profond, stade 3.

Pour le moment, la police de la wilaya de Tizi-Ouzou n’a pas de chef réel, ce qui laissera probablement le patron de la DGSN désigner l’actuel chef de sûreté de la wilaya de Tlemcen Lahlouhi Mbrak, avant la fin de l’année, comme chef de sureté de wilaya de Tizi-Ouzou.

APW de Tizi-Ouzou : Une session pas comme les autres.

Dans une session qui s’apparente plus qu’à une pièce tragicomique qu’à une rencontre d’élus locaux, a vu le FFS et ses alliés se faire tout petits devant les élus du RCD, qui n’avaient pas manqué pour la circonstance de relever l’indignation qui frappe en voulant leurrer l’opinion publique en faisant semblant de délibérer sur des questions ne relevant pas de son champ de compétence.

Pourquoi se sont-ils arrogé le droit de prétendre qu’ils avaient le droit de délibérer sur une question qui n’est même pas de leur compétence, ni celle de l’APN où le FFS siège avec un groupe d’une vingtaine de députés, sans parler de ceux du FLN et du RND composant la majorité présidentielle ? Pourquoi leurs directions politiques respectives ne le feraient-elles pas à travers leurs députés à la majorité absolue à l’APN? Pourquoi ces élus ne se pencheraient-ils pas sur les programmes réchauffés de la chaîne TV 4 ou sur la radio Tizi-Ouzou qui ne couvre pas la totalité de la wilaya? Encore un coup de bluff ! 

Qui sont les organisateurs de cette agression ? Toute implication dans cette initiative, visant à crédibiliser un quatrième mandat de Bouteflika, doit être mise à nue et c’est ce que les élus RCD à l’APW ont fait. Ce qui a suffi, parce que visiblement rien ne pouvait empêcher ce coup monté de se dérouler, sans cette opposition.

Quelle explication donner à la présence « inopinée » de certains défenseurs de la cause identitaire et qui avaient « spontanément » répondu à l’invitation des « organisateurs » ?

On craint bien, en fait, que nous ayons atteint le degré zéro de la politique avec des gens pleins de haine en guise d’idées et de programme et qui seraient prêts à tout pour détruire la Kabylie. Il ne faut jamais oublier que Hocine Ait Ahmed a fracassé la Kabylie et en fracassant la Kabylie il a hypothéqué l’Algérie démocratique et indépendante.

Nous ne sommes pas certains que toutes les âmes qui ont manigancé et/ou encouragé cette expédition qui était tout près de tourner au drame ont réalisé le risque qu’ils ont fait prendre à la démocratie du fait de leur irresponsabilité.

Compte tenu de son passé de complice de crimes culturels particulièrement odieux, il était temps qu’il soit mis hors d’état de nuire. Il ne s’agit, bien sûr, que du couple HAROUNE Hocine-OULD ALI El Hadi, auxquels cette fois-ci s’associe ABDESLAM Abdenour, un ‘‘ébéniste’’ notoirement connu pour son escroquerie intellectuelle, devenu miraculeusement conseiller à la direction de culture de Tizi-Ouzou. 

Le couple HAROUNE-OULD ALI , les deux compères

Le couple HAROUNE-OULD ALI , les deux compères

La relation parfaite c’est facile : Que des imposteurs. Clause de conscience : Le couple HAROUNE-OULD ALI coupables à 100 %.

En cette fin d’année, ‘‘l’artiste aux talents multiples’’ n’en finit pas de descendre dans les sondages, même dans son entourage partisane.
Il faut dire que les habitants de Tizi-Ouzou n’ont pas été dupes de cette tentative de détournement de l’opinion avec une initiative des états généraux sur l’environnement qui a fait un joli flop car nos concitoyens n’ont pas aimé du tout non plus cet aventurisme de débutant arrogant qui s’est fracassé sur le mur des réalités.

Dés le début de ses travaux, cette session sur Tamazight a vu l’intervention de sinistres personnages, venus pour la circonstance défendre le bilan de Bouteflika, dans une région qui lui est hostile.

C’est ainsi que les Ould Ali et autre Abdenour Abdeslam, se croyant sans doute en terrain conquis, se sont même permis le luxe d’insulter les véritables militants de la cause Amazigh, en attribuant le mérite de l’avancée de cette revendication à Bouteflika et Khalida Toumi. Mal leurs a pris, puisque dans des réponses sanglantes, Ould Ali et son compère ont étaient renvoyés à leurs méfaits en leur rappelant leurs passés d’imposteurs, de vendus et de traitres. Il a suffit juste de citer, une seule fois, le nom de Sellal Abdelmalek par une élue du pouvoir, et toute la salle explosait en criant « El-Fakakir ». 

Hocine HAROUNE avait déclaré que Sellal a débloqué la situation en Kabylie !

Hocine HAROUNE avait déclaré que Sellal a débloqué la situation en Kabylie !

Le président de l’APW, dans son incapacité de défendre ses invités, a préféré d’appeler à la sagesse, en rappelant le passé de Saïd SADI et d’autres militants du RCD sur la question Amazighe et en aucun cas il n’a la prétention de faire mieux, en sous entendant que c’est le RCD qui a fait avancer cette revendication.

Devant l’indignation affichée par l’assistance, les élus du RCD ont préféré quitter la salle, en disant que le FFS et ses alliés assumeront seuls cette énième trahison.

Pour rappel, Hocine Ait Ahmed n’était pas seulement dans la commission d’arabisation mais il était président de la commission et après 1989, quand il est rentré en Algérie, il a eu un rappel de 1962 à 1990 qui chiffre à des centaines de millions sur le dos de Tamazight et pour services rendu à l’arabisation plus une villa à 3 chemins des Glycines, en face de l’ambassade d’Angleterre, qu’il a vendu à 63 milliards en Février 2011.

Pour la Kabylie, il n’est pas question de Tamazight ou autre langue, mais de son existence en tant entité distincte des autres régions, avec sa culture son identité et son organisation social. La Kabylie a toujours été montrée du doigt depuis des lustres. Le Kabyle est pestiféré et rejeté au second plan bien que c’est le seul qui se sent pleinement Algérien car il n’a pas d’autres pays de rechange ,oui nous devons rejeter toute forme de domination, linguistique ou autre. La chamaillerie entre nous doit cesser et chercher nos ennemis ailleurs .Tamazight langue nationale et officielle peut être donnée et elle va l’être, mais le vrai problème est dans notre déni. Ce déni a existé depuis la nuit des temps et Hocine Ait Ahmed, avec sa complicité et marchandage, reste l’homme qui a fait le plus de mal, avec son FFS, à la Kabylie, pire que ceux qui sont au pouvoir depuis 1962.

Et s’il y a un responsable, et plus, un coupable, dans cette affaire c’est bien le président de l’APW en personne, et lui seul ! Donc, à vrai dire, le FFS : Les plus vieilles putes qui n’ont plus de restes et qui ne trouvent pas preneurs.

Voila ce qui arrive lorsque l’on pousse l’hypocrisie jusqu’à l’arrogance.
Alors que vont inventer « l’artiste aux talents multiples » et ses associés pour faire passer la pilule lors de la prochaine session ? 
Personne ne le sait, à commencer par eux, peut-être !
Ce ne sont pas les dernières facéties d’un pouvoir en déroute qui vont nous rassurer sur la prise de conscience, surtout sur la question Amazighe, qui poindrait du côté de la présidence d’El-Mouradia. Car on ne voit rien venir.

La leçon est limpide: Après un an de pouvoir inconsistant et irresponsable, le FFS est déjà « OUT ». À quelques mois du grand rendez-vous d’avril 2014, il perd sa crédibilité de plus en plus et continue de tomber dans tous les panneaux tendus par un pouvoir à la dérive et par son allié objectif du FLN qui est en en train de le croquer tout cru.

Au FFS, il n y a plus de coordination. C’est Sellal et les présidentielles qui sont en jeu. Sauf qu’ils ignorent, en fait, qu’il n’y a plus d’Etat, il n’y a plus de gouvernement, il n’y a plus de ligne politique.
Il ne reste qu’un magma indéfinissable où se consument les ambitions, les égos et toutes les médiocrités qui les accompagnent.
Le gouvernement aujourd’hui est une équipe en affrontement interne, sans vues, sans politique, sans chef qui décide ni fixe un programme, il frappe les retraités même les plus petits, les salariés, les chômeurs, il détruit le tissus économique, le décourage, il fait fuir les investisseurs. Il sera taxé par le peuple. Ce gouvernement est en dérive sans mat, et la tempête gronde, elle arrive par le sud. Aujourd’hui, on ne voit que la démission de Bouteflika et de son Sellal pour apaiser l’Algérie et lui redonner une perspective.

Sauf que, au moment même où ce gouvernement fait son choix, cet ‘‘artiste aux talents multiples’’ s’apprête à couper les vivres aux quarantaines d’associations qui ne sont pas prêtes d’assumer, une partie des responsabilités qui sont les siennes, pour la campagne électorale du quatrième mandat.

Chantage aux associations

Chantage aux associations

C’est ainsi, que les deux compères, sinistre directeur de la culture et ‘‘artiste aux talents multiples’’ indiquent aux associations concernées que les subventions qu’elles doivent recevoir en 2013/2014 vont … disparaitre !

Tout simplement, bravo, mille fois bravo, car vous poussez ainsi les associations à aller « faire la manche ». Bravo pour ce cynisme aggravé, qui confirme votre position en tête du peloton des authentiques fabricants de colère du peuple, et qui mériterait d’être salué par la médaille d’honneur des imposteurs auquel vous portez si bien la soupe. D’ailleurs, on se demande comment allez-vous pouvoir durer jusqu’en 2017 ?

12345...17

Pourvillerupt2014 |
C2i3 |
Onesto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Demoschange
| Collectifensa
| I.D.E.A.L. GONFARON